lundi 27 août 2012

À la campagne…

Durant ces vacances campagnardes nous avons bullé, dormi, lu, regardé les étoiles, vu des nanards et des jolis films, ramassé des mirabelles, cueilli des fleurs des champs, des mûres, des tomates et des haricots verts, mangé, mangé, mangé, failli aller au Futuroscope, flâné au marché du bourg le plus proche, chiné, jardiné, tricoté pour les unes, préparé ses prochains cours pour l'autre, joué à des jeux de société, tissé des petits animaux en perles de rocaille, observé les hirondelles se réunir avant leur grand départ annuel, vu des faisans débouler de nulle part…


Nous étions bien contents d'être si loin de Paris lorsque le thermomètre est monté jusqu'à 48°, dans la maison qui avait su conserver une relative fraîcheur.
Cette maison a été bâtie dans un verger. En raison des fortes gelées du printemps  dernier il n'y avait presque pas de reines-claude et encore moins de quetsches. Les mirabelles viennent de chez le voisin, le jardin n'en ayant pas donné cette année. Il faudra attendre cet automne pour la plupart des pommes, il n'y aura quasiment pas de poires et pas de coings du tout – tant pis pour les pâtes de fruits et les confitures…


La Demoiselle a fait des parties de volant et du vélo avec son papa et des petites camarades. Elle qui ne peut en faire dans notre coin, autant dire qu'elle s'en est donné à cœur joie. Elle a été invitée à une fête d'anniversaire et a fait du trampoline. Là aussi elle s'en est donné à cœur joie : elle avait une jambe dans le plâtre l'année où le prof de sport en a mis au programme de sa classe.

Réalisation Gérard Mordillat.

Rien de mirobolant, juste un peu de bon temps, mais le retour à la capitale n'en a pas été moins difficile : ni le bruit ni la pollution et ses fumets divers et (a)variés, pas plus que l'incivilité de certains ne nous avaient manqué.

2 commentaires:

zazimuth a dit…

De bien belles vacances...

Dorémi a dit…

Bien reposantes, en tout cas :-)