jeudi 18 octobre 2012

Allégée

Je n'ai pas attendu la pleine lune – je ne sais même pas où on en est dans le calendrier lunaire mais je ne suis pas pressée de les voir repousser. Au moins deux ans que je n'y avais pas touché ; près de quatre ans depuis mon dernier passage dans un salon de coiffure où la dame m'avait consciencieusement massacré la chevelure pendant une heure et demie. J'en étais sortie la gorge serrée et avais fondu en larmes sitôt dans la voiture. 
Rentrée chez moi j'avais désépaissi le dessus et la nuque, raccourci le devant et encore la nuque, égalisé les côtés qui n'étaient même pas de longueur égale. Le temps avait fini par rattraper tout ça.


J'y songeais depuis un moment, sans trouver le créneau pour passer à l'acte. Les brosser et les laver était devenu toute une affaire, et ne disons rien des opérations antipoux. J'ai  sauté le pas la semaine dernière, aidée de ma Petite Hirondelle : trois largeurs de main en moins dont la mauvaise photo ne permet pas d'évaluer le volume, encore moins le poids, et une sensation de légèreté.

4 commentaires:

Plouf_le_loup a dit…

Yes !
J'ai fait pareil il y a quelques semaines ! C'est MissPapillon qui me les coupe, et bon débarras ! Je suis ravie de les avoir coupés : moins lourds, moins emmêlés, moins d'entretien =^.^=

Dorémi a dit…

J'aurais dû le faire il y a longtemps mais quand j'en parlais chez moi on me répondait unanimement : "oh non…"
Du coup, la Demoiselle a bien envie d'en faire autant mais elle les a longs depuis si longtemps maintenant que je crois bien que je freine, comme si les couper devait lui ôter une part de sa personnalité, même s'il n'est pas question qu'elle en taille autant que moi. Je crois que ce qui lui fait envie, c'est de se les couper elle-même…

Hélène a dit…

C'est bien joli, les cheveux par terre, mais ce qu'on veut voir, c'est les cheveux sur la tête !

Dorémi a dit…

RV iChat, alors ?
C'est pas par terre, c'est dans la baignoire :D