mercredi 4 juillet 2012

Le retour d'Albertine

Je la voulais au départ pour remplacer la première, et l'offrir à l'amie de toujours de ma Demoiselle. Mais je ne suis pas très rapide et entre les cavalcades collégiennes et des rendez-vous dentaires à l'autre bout de la ville pour cause de préado avec phobie du dentiste et véritables crises de panique (d'où besoin d'en trouver un[e] pratiquant la sédation consciente – encore une épopée…), je n'ai pas pu la finir à temps. Je ne sais pas encore qu'en faire : l'offrir à l'occasion à sa destinataire initiale, la laisser à mon  mannequin préféré ou la réserver pour un autre cadeau d'anniversaire (et, pour le coup, avoir une coudée d'avance) ?

Cotonnade trouvée chez Patetlao – étonnant, non ?

J'ai comme prévu utilisé les manches de la taille supérieure à celle du corps mais le problème de décalage persiste. J'ai donc assemblé les manches à l'échancrure de la robe en poursuivant la parallèle puis coupé le surplus de tissu (pas sûre que cette explication soit bien claire…).

4 commentaires:

Hélène a dit…

Pourquoi est-il étonnant d'avoir trouvé cette cotonnade chez Patetlao ?

De toute façon, sans nul doute pour moi, la réponse à ta question est de garder la robe pour un cadeau à venir. À moins que les Demoiselles aient bien changé depuis trente ans, une robe neuve pour un anniversaire, c'est wow !

Dorémi a dit…

"Etonnant, non ?" fait référence à Pierre Desproges, un grand humoriste de chez nous, décédé en 1988. Il avait une émission intitulée "La Minute nécessaire de M. Cyclopède qui, comme son nom l'indique, durait une minute, et qu'il concluait invariablement par cette expression.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Desproges
http://www.ina.fr/recherche/recherche?search=cyclopède

Et Patetlao étant ma principale dealeuse de tissus, cela n'a, justement, rien d'étonnant :-)

zazimuth a dit…

Je déteste aller chez le dentiste qui me panique... (j'ai la chance de ne pas en avoir besoin souvent) mais là j'ai peur d'avoir une carie alors il va falloir que j'aille me faire soigner ou rassurer (mais non madame juste un peu de tartre et une réaction au chaud et froid à cause de la gencive...).

Dorémi a dit…

C'est au quatrième cabinet dentaire qu'on a trouvé la personne qui convenait.
Sinon, pour te donner une idée, il a fallu près de deux heures uniquement pour lui détartrer les dents, avec le troisième dentiste…