dimanche 19 janvier 2014

Plouf

Durant l'été dernier un jeune chat tout doux, tout roux a élu domicile au pied de notre tour. A-t-il été «oublié» par sa famille à l'occasion de son déménagement, s'est-il caché lors de son départ ou a-t-il simplement décidé de la quitter ? On ne le saura jamais mais quelques voisines se sont chargées de le nourrir, et des enfants de le câliner. On lui a cherché une nouvelle famille d'adoption, en vain, avant de le confier à une association. 
 

La douce, qui l'avait appelé Plouf, l'aurait bien recueilli mais sa présence à la maison aurait été incompatible avec la mienne.

Modèle «Un chat sur la gorge», paru dans le Cent Idées de février 1983 (n° 112) et obtenu auprès de la Salsa d'Amélie, tricoté un peu plus long que l'original pour une Demoiselle un peu plus grande que celles ci-dessus.

 Tricoté en laine Ambiance, de Fonty.

Ce matou-là ne ronronne pas mais il ne perd pas de poils. Il était prévu pour lui tenir chaud durant les mois à venir mais,  malgré sa grande douceur, la laine la pique…
 
Dernier ouvrage de 2013.

Si elle la porte avec un col roulé ou une autre écharpe en coton dessous je suis tout de même bonne pour en tricoter une autre : j'aurais dû prendre de la mérinos – j'ai voulu faire un essai avec une laine «normale», je ne recommencerai pas

8 commentaires:

zazimuth a dit…

Elle est très amusante cette écharpe !!!

Isa LISE a dit…

Amusante cette écharpe !
J'espère que l'adorable minou a trouvé une famille.

Dorémi a dit…

Oui, il a trouvé une famille d'accueil entre-temps et, à en croire des photos reçues, il est tout sauf malheureux :-)

Hélène a dit…

Nous étions là au début, je me souviens. Je crois qu'il n'avait même pas encore été baptisé.

J'ai hâte de savoir si l'écharpe en mérinos grattera moins. Je n'ai toujours pas essayé d'en porter, ce n'est pas facile à trouver ici. et ce que je trouve est vraiment cher.

Dorémi a dit…

Je ne l'avais pas encore commencé lors de votre dernier passage, je tricotais le gilet Pénélope :-)
Et je confirme : la laine de mérinos est assez chère. Moins que l'alpaga ou le cachemire, mais tout de même, et dès lors un chandail tricoté main coûte bien plus cher qu'acheté, indépendamment du temps que l'on aura en outre passé à monter les mailles.
Je prends mes pelotes en petites quantités et complète mes achats au fur et à mesure, selon l'ouvrage en cours…
Je suis tombée sur un billet de blog où la dame recensait de bonnes adresses pour la mercerie, les laines, etc., dont celle d'une boutique de fins de séries et de laines dégriffées. Il va falloir que j'aille voir à l'occasion…

Hélène a dit…

Je prends mes pelotes en petites quantités et complète mes achats au fur et à mesure, selon l'ouvrage en cours…
Tu ne crains pas les différences de couleur ?

Dorémi a dit…

Pas vraiment, non. En même temps, jusqu'ici, je n'ai pas vraiment tricoté de gros ouvrages avec ce fil. Les bérets et les mitaines ne demandent qu'une pelote chacun. Il suffit d'un motif à rayures ou d'un point fantaisie pour qu'on n'y voie que du feu. J'y ai effectivement été confrontée avec le gilet bleu, dont je n'avais que trois pelotes au départ parce qu'en plus je ne pensais pas me lancer dans un gilet lorsque je les ai acquises : j'ai triché en tricotant les côtes avec du fil issu d'un autre bain. (Peut-être aussi les manches, je ne sais plus très bien). Et je le serai à nouveau avec mon encours actuel mais comme il est rayé…
J'avais lu quelque part que dans le cas de deux pelotes issues de bains différents on peut aussi alterner un rang de l'une, un rang de l'autre laine, mais je ne sais pas si c'est très pratique – rapport à la tendance des pelotes à se mélanger, voire à s'emmêler.

Dorémi a dit…

@Zazimuth : :-)

@Hélène : ha, ha, je réalise en relisant ton premier commentaire que tu parlais du chat quand je croyais que tu parlais de l'écharpe :D
Effectivement le matou était là lors de votre dernier passage, mais je crois qu'elle l'a appelé comme ça dès la première fois qu'elle l'a vu…

@Isa : le matou a donc été adopté entre-temps et a conservé le nom que lui a donné ma fille…