samedi 4 mai 2013

Salade de printemps

Je suis salade et n'ai personne pour repasser mon singe (hem, hem). Je n'ai fort heureusement pas de moutons – quoique : depuis la fin de l'année dernière je me coltine une urticaire qui m'a rendue chèvre par moments mais dont j'espère qu'elle se termine. Si quelques démangeaisons perdurent encore parfois elles n'ont heureusement plus grand-chose à voir avec ce qu'elles ont été, je croise donc les doigts – mais j'ai en revanche attrapé un vilain virus qui me met sur le flanc depuis une semaine. Mes potions habituelles semblent moins efficaces cette fois, plaignez-moi…


Je suis d'autant plus ennuyée que ces temps-ci les Villes et Territoires en transition organisent une série d'événements. Je n'aurais jamais pu assister à tous mais j'aurais bien participé à certains d'entre eux, notamment cette fin de semaine. Des choses se trament à Montreuil, encore et toujours, entre Tous Acteurs ! et Festival de l'agriculture urbaine ;  à Paris, au Cabaret sauvage, où se tient le OuiShare Fest, ou dans le 20e, avec une balade organisée demain dimanche le long de la petite ceinture, aux abords de la Flèche d'or. Il était question d'y organiser une autre Disco Soupe, à partir des restes de la halle de la Croix-de-Chavaux. Tant pis, tant pis, partie remise…



Des actions de transition se concoctent aussi dans le nord du 20e arrondissement. Ça se passe par

5 commentaires:

Az a dit…

Angine? il parait qu'il y en a plain en ce moment. Ici c'est soins post-op, la 15-ans douille sevère et ressemble à un Botero (de la tête). Je déteste Botero.
A Montreuil, il y a les filles du facteur..;) De mon temps Montreuil était une suburb prolo et un peu mal vue, depuis les bobos ont racheté lofts et ateliers, et fait monter le prix du mètre carré....comme partout.
Bon, soigne-toi,je publie ton com et je me remets à écrire aujourd'hui ou demain....avant le taf.
Bise antiseptique.

zazimuth a dit…

Prends soin de toi et bon rétablissement !

Dorémi a dit…

@Az : j'ai cru à une grippe dans un premier temps puis, effectivement, à une angine, mais j'ai de quoi terrasser ça assez rapidement et là ça n'a que moyennement marché. Alors je ne sais pas. Ça m'a en tout cas secoué la carcasse à m'en donner des courbatures, parce que quoi que j'attrape ça me finit systématiquement sur les bronches (et non, je ne suis pas allée chez le médecin, pas envie de me retrouver sous antibio et cortisone ; la propolis, divers macérats de bourgeons et l'EPP sont mes amis) ! Ça a heureusement l'air de s'estomper.
Pensées à ta grande, mais tu le sais déjà…
Concernant les Filles du facteur, elles sont actrices de tous ces événements : http://festivaldesutopiesconcretes.org/recup-idf-2013/acteurs-de-la-recup/liste-des-acteurs/
Quand on attendait la douce et qu'on cherchait à se loger ensemble, le Musicien et moi, on avait visité quelques apparts et maisons à Montreuil mais c'était à chaque fois bien trop éloigné du métro pour nous. Une fois on s'était même déplacés pour visiter une maison, située en face d'une école Montessori, en plus, mais le proprio, qui pourtant nous avait donné rv, n'est jamais venu…
Déjà à l'époque ça m'aurait bien plu d'y vivre… La bise aussi.

@Zazimuth : merci !

Roger Gauthier a dit…

On fait sa petite comique aujourd'hui ou quoi ?

Prompt truc machin, comme dirait l'autre… Mais n'oublie pas, c'est la grande forme début juillet, sinon je vais te présenter à un médecin que je connais, et qui est encore plus dangereux que les autres.

Hélène a dit…

Désolée pour l'urticaire et les moutons qui donnent sûrement des mangeaisons.

Comme tu sais, nous demeurons dans ce qu'il est convenu ici d'appeler la couronne nord de Montréal, c.-à-d. que le centre de la ville de Montréal est à environ 35 kilomètres. Chez nous, surtout dans la couronne, il se dessine de plus en plus de collectivités dont le centre est la gare, souvent multi-modale. Ce qui n'empêche pas qu'on construise encore des autoroutes que leur existence même condamne à l'encombrement. J'ai hâte de te faire voir.