samedi 8 novembre 2014

Beaux arts

Depuis la fin septembre mes pas me portent encore et toujours vers l'ancien quartier. Chaque semaine, généralement deux après-midis, j'apprends à dessiner dans l'un des ateliers Beaux-Arts organisés par la Ville et je ne vois pas le temps passer. Mes traits sont encore malhabiles mais l'artiste qui nous guide est très bienveillant. Petit à petit je devrais m'enhardir en même temps que ma main interprètera ce que voient mes yeux et que j'apprivoiserai de nouvelles techniques. Le cursus dure trois ans, renouvelables une fois. Ce cours se tient quatre fois par semaine, deux après-midi et deux soirs, et nous sommes encouragés à y assister autant de fois que l'on veut ou peut.

 
Premier cours.
 
Troisième cours.
Qautrième et cinquième cours. Recadrages.
 
Septième cours. Autour du Déjeuner sur l'herbe de Manet.

 On emporte parfois des chose à faire chez soi. Ici, étude à partir d'un nu académique, à l'issue du troisième cours. Ombres et présence et absence de traits de contours.

 Devinez où nous sommes allées le soir du 31 octobre ?

Chaque séance réunit une trentaine d'élèves de tous âges et de tous niveaux. Quand je vois ce qu'arrivent à dessiner ceux qui ont déjà achevé une ou deux années du cycle j'ai hâte…

Quatre-vingt-cinq ateliers répartis sur le territoire parisien proposent aux adultes amateurs un enseignement dans le domaine des arts plastiques. Une large palette d'enseignements est proposée : dessin, peinture, gravure, lithographie, sculpture, modelage, taille, assemblage, morphologie, photographie, infographie, cinéma d'animation et bande dessinée, bases d'architecture, perspective, histoire de l'art, morphogenèse et chant choral (source : mairie de Paris).

6 commentaires:

Hélène a dit…

Je suis sincèrement admirative. Ce que tu réalises dès les premiers cours, dis donc ! J'espère qu'on vous choisit les professeurs avec soin, qu'on n'assigne pas des gens qui ne cherchent qu'à boucler leurs fins de mois.

(J'ai été surprise de voir le chant choral dans la liste mais tant mieux.)

Tu écris que tes pas se dirigent… tu peux t'y rendre à pied ?

Dorémi a dit…

Merci ! Je ne sais pas ce qu'il en est des autres artistes-enseignants mais celui-là n'est de façon évidente pas mû par le seul appât du gain… Je pourrais effectivement m'y rendre à pied mais ça demanderait tout de même quleque chose comme trois quarts d'heure de marche (c'est un trajet que j'ai beaucoup fait après notre déménagement, et qu'il m'arrive encore de faire). Disons que mes pas m'y portent une fois descendue du bus :-)

Féefils a dit…

Waow!! tu ne pars pas de zéro quand même!! Chapeau!! et à cette cadence tu vas vite quitter les débutants!

Dorémi a dit…

Lundi dernier le prof a dit que j'avais progressé, soulignant que je débutais, et, j'avoue, je n'étais pas peu fière :-)
Sinon, hormis les crobards que l'on peut faire à la demande des enfants quand ils sont encore petits je n'ai pas dessiné des masses beaucoup depuis le collège…

papelhilo a dit…

je trouve aussi que c'est vraiment des débuts super prometteurs, tu cachais un vrai petit talent qui ne demande qu'un peu de travail pour s'épanouir !!

Dorémi a dit…

Merci !