dimanche 6 septembre 2015

Murphy

L'armoire à vaisselle s'est littéralement écartelée alors que je venais d'en refermer la porte hier soir. En douceur, je précise. Le bruit causé par la chute en cascade des assiettes et des verres est pour le moins impressionnant.

Le plus gros a déjà été dégagé.

Plus de peur que de mal mais les prochains invités risquent de manger dans des assiettes dépareillées. Un service intact est quelque chose de finalement assez surfait, non ?

10 commentaires:

Moune a dit…

Ho la tuile !

Dorémi a dit…

Heureusement la plupart des jolies choses se trouve dans un buffet.
Je me disais dernièrement que j'avais envie de changer de vaisselle…

edwige a dit…


Cela me rappelle la fois, où gamine, trop petite pour pouvoir attraper le chosolat, je m'étais accroché à la porte du placard pour sauter et yeuter sur les étagères..je me souviens encore du bruit ....
Puis t'as raison, la vaisselle dépareillée c'est in !!!

Dorémi a dit…

Beh là j'avais juste pris un verre gradué, sans prendre appui…

Marie a dit…

Allez avoue tu voulais changer de vaisselle ou c'est une scène de ménage qui a mal tourné...

Hélène a dit…

Et un cœur de raton laveur.

Dorémi a dit…

@Marie : si seulement… Mais il a été hyper-réactif sur ce coup-là et je crois qu'on lui doit la vaisselle qui s'en est sortie intacte…

Dorémi a dit…

@Hélène : le cœur battant de l'armoire… Tu as su voir de la poésie dans la situation :-)

agdel a dit…

Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour changer de vaisselle…
Ça me rappelle la fois ou ma nièce s'est agrippée à la table (mise pour 8 personnes) et l'a faite basculer.

Dorémi a dit…

Ah oui, pas mal, pas mal… Dans le genre mais de moindre envergure, plus petite ma fille avait décidé de se faire une cabane dans un recoin de la cuisine avec un paréo. Pour le caler elle avait pris un bol (breton)…