samedi 2 février 2013

Oignons émincés

« Pour les âmes sensibles, éplucher et émincer sept oignons peut vite devenir une épreuve insurmontable. Il est particulièrement recommandé d'utiliser des lunettes de natation ou des lunettes de ski, selon le cas. Les masques de ski, plus grands, conviennent mieux. Un truc infaillible, dit-on, serait de retenir sa respiration. Il ne faut pas plus d'une minute pour éplucher et émincer un oignon, mais sept, c'est une autre affaire. On recommande aussi de les éplucher sous l'eau froide. Si rien de tout cela n'est efficace, il faudra purement et simplement recourir à une tierce personne, à un homme par exemple. Bien que cela ne soit pas une loi à caractère universel, leur vie émotionnelle est souvent structurée différemment, eu égard notamment à l'épaisseur de leur cuir. »
L'Embellie
Auður Ava Ólafsdóttir
Traduit de l'islandais par
Catherine Eyjólfsson
Zulma


5 commentaires:

zazimuth a dit…

Hi hi hi ! Il paraît aussi que si on fait comme si on mâchait du chewing-gum ça passe mieux...

Dorémi a dit…

On peut aussi mâchonner une allumette:-)

Hélène a dit…

On peut faire du multi-tâche : penser à quelque chose de triste, de façon à ce que les larmes coulent pour une bonne raison. Deux bonnes choses de faites ! Et hop, les crochets sur la liste de choses à faire pour aujourd'hui ;-)))

Dorémi a dit…

C'est une manière comme une autre d'envisager les choses :-)

Isa LISE a dit…

Pas encore essayé : mais en me regardant sangloter devant mes oignons, ma fille d'accueil m'a expliqué que sa grand-mère les plaçait auparavant au frigo et qu'elle ne pleurait jamais !