jeudi 19 janvier 2012

Quatre Sœurs, Malika Ferdjoukh

Je lis parfois les livres de ma 10-ans (oui, Az, je fais comme toi pour parler de la chair de ma chair:-) qui, si elle le pouvait, lirait même en dormant. Il m'arrive d'en piocher pour moi au département jeunesse de la bibli (Agnès Desarthe et Marie Desplechin figurant parmi mes préférées) et de les lui passer par la suite.
J'avais entendu parler des Quatre Sœurs (qui sont en réalité cinq) il y a un bon moment de cela. Ma fille était bien trop petite encore pour les aborder mais j'avais mémorisé le titre.
En cherchant des infos sur Les Quatre Filles du Dr March (qui était pasteur et pas docteur), dont il s'avère, si l'on en croit les spécialistes, qu'il a fort mal été traduit, je tombe sur cet entretien avec Malika Ferdjoukh, qui finit par me renvoyer à ses Quatre Sœurs
Au départ tétralogie dont chaque volume porte le prénom d'une des filles Verdelaine n'ayant pas encore atteint l'âge adulte, de la plus jeune à la plus âgée, rééditée plus tard en coffret puis en un seul volume par l'École des loisirs, l'histoire est censée s'adresser aux enfants à partir de 11 ans. Les adultes la savoureront tout autant et peut-être même plus en raison de repères historiques ou littéraires qui leur parleront mieux, d'où une lecture à plusieurs niveaux, et parce que ce genre de livres permet le partage avec ses (pré-)ados.
Au fil des quatre volumes on croise les parents (ou plutôt leurs apparitions), disparus dans un accident depuis dix-neuf mois et vingt-deux jours quand débute le récit, des chats nommés Ingrid et Roberto, une chauve-souris et un rat qui s'appellent respectivement Swift et Mycroft, sans oublier le Gnome de la chasse d'eau, rebaptisé Cary Grant. L'auteure ne se gêne pas pour se moquer de la presse dite «féminine» ou des feuilletons américains et du goût que l'on peut prendre à les suivre. Elle rend hommage à Brassens avec son Bistrot, crée des expressions dont on pourrait aimer qu'elles se répandent dans les cours de récréation. Il y a aussi les noms rares ou farfelus des personnages secondaires ou des localités voisines… Sur un ton souvent pince-sans-rire, toujours savoureux, Malika Ferdjoukh aborde le deuil, la solitude, la sexualité et les émois amoureux, la maladie, les relations familiales, l'acquisition de l'indépendance.

Les livres ont été publiés en 2003, à raison d'un par trimestre, et ont sûrement été vendus à x mille exemplaires, je n'invente comme qui dirait pas le fil à couper l'eau tiède en en parlant. Ils ont (très) bien été résumés par d'autres, raison pour laquelle je ne le fais pas, mais je pense que ces histoires feront partie d'un de nos prochains achats et que, d'ici un an, peut-être, nous les lirons à nouveau ensemble, et découvrirons des choses qui nous auront échappé la première fois, de nouvelles pistes à explorer, à expliquer…


Quatre Sœurs,
Malika Ferdjoukh,
L'École des loisirs
en un ou quatre volumes,
également en BD chez Delcourt
(un seul volume pour l'instant)
et bientôt au cinéma

6 commentaires:

zazimuth a dit…

J'avais beaucoup aimé cette série !!!

Dorémi a dit…

C'est marrant, j'étais allée voir chez toi si tu en avais parlé mais ma recherche n'avait rien donné. Avais-tu écrit quelque chose dessus ?
Du coup, j'ai commencé Orgueil et Préjugés, puisque les soeurs Bennett sont en quelque sorte à l'origine de la série...

Plouf_le_loup a dit…

Je ne connaissais pas, merci !

(missPapillon est une lectrice insatiable aussi ! Là, elle vient de terminer en un peu moins d'un mois Les Fourmis, le Jour des Fourmis et La Révolution des Fourmis, elle a adoré ! En attendant les Scott Westerfeld commandés à la biblio départementale -j'ai les suivants mais pas le 1er que j'avais revendu-, elle dévore du Maupassant et du Gogol, et lorgne vers Tolkien... alors je prends toutes les idées !).

Dorémi a dit…

Ben mon vieux, chapeau !
En même temps, ton Joli Papillon a quelques longueurs d'avance sur ma Petite Hirondelle, s'pas ? :-)
Je vais devoir rapporter les livres à la bibli mais pour un peu je les reprendrai illico pour les relire d'une traite.
J'ai lu quelque part que la version coffret contient (au du moins contenait dans sa première édition, il faudrait vérifier si c'est toujours le cas) un livret bonus avec (si j'ai bien compris) itv de M. Ferdjoukh, où il est question de la genèse de ces livres…

papelhilo a dit…

ah que voilà un titre que je vais garder sous le coude pour ma 9-ans qui lit elle aussi jusqu'à plus soif ! (je lui ai donné le virus de la série des "petite maison dans la prairie" (les 9 tomes écris par Laura Ingalls, rien à voir avec la série télé), que je relis du coup avec un plaisir différent mais réel) Pour l'instant elle est "dans" harry Potter jusqu'au cou, on va attendre un peu ...
merci pour les petits mots sur les chaussons ! effectivement, ce tissu à fleur ...hum ! ce tissu à fleurs ! je n'aurais jamais pu en faire plus que ça, mais quel dommage !
et pour le jean ... la copie de patron aurait été avec plaisir, mais je ne l'ai qu'en tailles 39 et 41 (le patron d'origine le propose en tailles enfant et adulte mais je n'ai recopié sur le patron prêté que ce qui m'intéressait ... et c'était déjà un casse-tête ! il y a pas mal de pièces ...) et je ne suis pas sure que ça colle pour une 10-ans !
enfin, si un jour ces tailles t'intéressent, c'est avec plaisir.

Dorémi a dit…

Ah oui, Harry Potter, la mienne l'a lu une première fois l'année de ses 8 ans et a rempilé à la suite de la sortie du dernier film… Elle est en train de terminer le dernier tome, enter deux autres lectures.
Pour les Quatre Sœurs, attends encore un peu que la tienne ait grandi, 9 ans, même en étant d'une maturité exceptionnelle, est je pense vraiment trop jeune (cela dit, tu peux te faire plaisir et le lire en guise de repérage).
J'ai aussi gardé mes Petite Maison dans la prairie de quand que j'étais petite :-) mais j'attends avant de les passer à mon Unique. Je les avais lus et relus, adolescente et même jeune adulte, avec une préférence pour les livres à partir d'Un enfant de la terre. Je me souviens que quand ma maman a commencé à me les offrir seuls les trois premiers volumes étaient parus. Du coup, je guettais chaque nouvelle publication… Peut-être les relirai-je une fois de plus avant de les lui transmettre…
J'avais trouvé le tissu à fleurs sur eBay mais, d'après son profil, ma dealeuse a eu un bébé et elle ne vend plus rien depuis l'été dernier. Je regrette bien n'en avoir pris qu'un mètre !
Tant pis pour le patron du jean et merci pour l'offre mais je ne pense pas pouvoir me glisser à nouveau un jour dans une de ces tailles normales (soupirs). En revanche, si un des patrons dont je dispose te plaît (mes coordonnées se trouvent dans ma page profil), ce sera avec plaisir de mon côté aussi.