vendredi 15 juin 2012

Cauchemar de correctrice

Mettre en forme un texte avec une kyrielle de notes de bas de pages et une interminable bibliographie, truffée d'Ibid. Que parfois je ne trouve même pas l'ouvrage de référence.
En anglais, c'est plus drôle, les règles de présentation ne sont pas les mêmes que celles qui ont cours par chez nous et je peine à m'y faire. Obligée de vérifier régulièrement que je procède comme il faut. Une partie des notes de bas de page devient des notes de fin de document, quand les notes à caractère bibliographique simples s'incorporent au texte entre parenthèses (Author Date: Page), les précisions figurant dans la bibliographie proprement dite.
Je ne sais même pas si mes explications sont claires…
Je ne sais pas si ça se pratique ici, je n'ai jamais croisé ce type de présentation. J'ai l'impression d'avancer dans le brouillard le plus complet ; la tâche me tétanise littéralement, à tel point que j'ai pris du retard ; je ne sais pas si ce que je fais convient et je n'en vois pas le bout.
Plaignez-moi, je ne suis qu'une pauvre chose…

3 commentaires:

Féefils a dit…

"In the fog" :bien sûr que je suis de tout coeur avec toi!! J'ai lu la complainte d'un relecteur d'Harlequin il y a peu... c'était moins triste!^^

zazimuth a dit…

je n'imaginais pas que la présentation puisse changer en fonction de la langue mais il est vrai que les codes bibliographiques sont tellement... codés !
Bon courage !

Dorémi a dit…

Merci les filles…