jeudi 23 février 2012

Par ici la bonne soupe… à la betterave !

Velouté aux betteraves
- betteraves crues, épluchées et grossièrement coupées
- 1 oignon coupé
- 1 petite tasse de lait
- fécule de maïs (Maïzena)
- 1 feuille de laurier, sel, poivre, vinaigre de vin
- crème fraîche
- pain et beurre pour des croûtons

Une fois les betteraves cuites (elles sont d'un rose très pâle) les jeter ou en faire une purée, ainsi que l'oignon. Dans le liquide restant, ajouter une petite tasse de lait mélangé avec de la Maïzena ou de la farine. Sel, poivre. Une bonne cuillère de vinaigre de vin, le liquide prendra une belle couleur rose. De la crème fraîche en fonction du goût.


On peut faire revenir à la poêle des croûtons de pain au beurre à côté. Disposer les croûtons dans l'assiette, puis verser le velouté très chaud. En fonction du goût de chacun on ajoute du vinaigre ou de la crème.

Pour la version polonaise, on peut ajouter des petites pâtes (klouski) façon gnocchi ou alsaciennes ; pour la version hongroise, du paprika ; pour la version tchèque, des petites saucisses fumées ; pour la version russe, du bœuf préalablement cuit au bouillon.

Klouski

Pour 4 personnes :
- 3 verres de farine
- 2 œufs entiers
- sel

Mélanger le tout dans un saladier et ajouter un peu d'eau au fur et à mesure pour que la pâte ne soit ni trop dure ni trop liquide (très important). Laisser reposer 1 heure. Mettre une casserole d'eau à chauffer. Lorsque l'eau bout, tremper en premier une cuillère à café dans l'eau chaude (pour que la pâte ne colle pas ensuite dessus) Prendre une càc remplie aux 3/4 de pâte et la plonger dans l'eau. Répéter ces deux opérations jusqu'à épuisement de la préparation.

Lorsque les klouski remontent à la surface, compter 5 minutes : ils sont prêts. Ils se dégustent en accompagnement de plats principaux, avec des plats en sauce, dans la soupe...

2 commentaires:

Hélène a dit…

Nous n’aimons guère les betteraves, chez moi (à jeter ou non ;-)) ) mais je trouve intéressante l’addition d’un peu de vinaigre de vin à un velouté de ce type. J’essaierai sûrement.

Bonne idée, le truc de réchauffer la cuiller. Je retiens aussi.

Dorémi a dit…

Tu devrais tenter le coup, tu serais surprise : en soupe le goût des betteraves n'a rien à voir avec celui de celles habituellement servies en entrée.
Râpées crues et assaisonnées d'une vinaigrette au vinaigre balsamique c'est également délicieux. Je m'étonne régulièrement que ces préparations ne soient pas plus connues, car tellement simples et meilleures que celle que l'on rencontre le plus fréquemment ici. Hormis dans les restaus slaves (ou chez moi:-) je crois bien n'avoir jamais rencontré les betteraves servies autrement que cuites, découpées en dés et baignant plus ou moins dans de la vinaigrette. Chez toi, ça se passe comment ?